Credible Climate Action
Menu

Vous êtes ici

Une première à Namur : Interparking installe un « poumon dans la ville »

04 / 2019

Interparking vient d’équiper son parking Beffroi à Namur d’un système innovant de réduction des particules fines et ultrafines. Celui-ci purifie l’air et le rend, dans certains cas, plus respirable qu’à l’extérieur. C’est une première en Belgique. Interparking, qui est déjà certifiée CO2 neutre depuis 2015, franchit ainsi une étape supplémentaire dans son engagement en faveur d’un environnement plus sain pour toutes et tous.

 

Les particules fines ont des conséquences néfastes sur la santé des personnes qui y sont exposées. Invisibles à l’œil nu, elles peuvent être inhalées et provoquer à court terme des maladies respiratoires et cardiovasculaires. A plus long terme, elles peuvent également accentuer des allergies, voire provoquer des maladies pulmonaires ou des cancers. Or, les parkings, à l’instar d’autres espaces confinés tels que les tunnels, sont parfois exposés à de fortes concentrations en particules dues aux émissions générées par la circulation (gaz d’échappement, poussière de freins, poussière de pneus). 

 

Pour y remédier et « purifier l’air » de ses installations, Interparking a inauguré au parking Beffroi, à Namur, un nouveau système innovant qui neutralise jusqu’à 70% des particules, 40% des particules fines et 20% des particules ultrafines. Ces taux varient quotidiennement en fonction de différents facteurs intérieurs (trafic et humidité) et extérieurs (météo, concentration de particules fines à l’extérieur).

 

Ionisation positive

 

Développé par l’entreprise ENS Clean Air, en collaboration avec l’Université de Technologie de Delft, aux Pays-Bas, le dispositif récemment installé au parking Beffroi de Namur recourt au procédé de l’ionisation positive pour capturer les particules fines présentes dans l’air ambiant. 

 

Le principe est très simple. L’air vicié est dans un premier temps aspiré dans le système, qui dote les particules fines d’une charge électrique positive. Celles-ci se lient alors pour former des particules plus volumineuses. Elles sont ensuite attirées par une plaque collectrice qui les immobilise et les convertit en poussières grossières. Débarrassé des particules polluantes, l’air purifié est enfin expulsé du système. Les usagers du parking respirent alors un air de bien meilleure qualité.

 

Une fois transformées en poussière grossière, les particules ne peuvent plus être transportées dans l’air, ni inhalées. Elles sont alors collectées et emportées en vue d’être détruites dans un centre spécialisé.

 

Un poumon dans la ville

 

Selon l’entreprise de mesure de qualité d’air Airscan.org, le système de réduction des particules fines installé au Beffroi permet d’atteindre, à l’intérieur du parking, un taux de concentration de particules inférieur à la moyenne des taux constatés à l’extérieur. Autrement dit, il est désormais possible de respirer au sein d’un parking un air de meilleure qualité que celui de l’extérieur. 

 

Dans un espace confiné, les particules fines générées par le trafic ne se dissipent pas aisément et restent donc en suspension dans l’air. Il est donc intéressant de les traiter tant qu’elles sont confinées au même endroit, plutôt que de les expulser dans les alentours via la ventilation. 

 

Il s’agit de la première installation de ce type pour le groupe Interparking et la première à être déployée en Belgique.

 

« Interparking relève de nombreuses manières les défis qui s’offrent à elle sur le plan de sa responsabilité sociale et environnementale, souligne Roland Cracco, CEO d’Interparking. Nous considérons qu’un impact positif sur la société et l’environnement fait intégralement partie de notre mission. »

 

Responsabilité environnementale de l’entreprise

 

L’installation du système de réduction des particules au parking Beffroi à Namur s’inscrit dans une démarche volontariste d’Interparking en matière de responsabilité environnementale. Le dispositif sera prochainement déployé dans d’autres parkings à Bruxelles (Parkings 2 Portes, Grand-Place et Brabant-Gare du Nord), Anvers (Parking Roosevelt), Bruges et Gand.

 

Interparking encourage déjà depuis de nombreuses années une mobilité plus verte. Le groupe a ainsi déjà installé 704 bornes de recharge pour véhicules électriques ou hybrides dans ses parkings en Europe, dont 200 en Belgique. Les parkings contribuent en outre à réduire la pression automobile – et par conséquent la pollution -  dans les centres urbains. En moyenne, un conducteur sur trois en circulation dans un centre-ville est à la recherche d’un emplacement. Un parking de 500 places absorbe l’équivalent d’une file longue de 2,5 kilomètres de voitures placées les unes à la suite des autres. L’offre d’emplacements d’Interparking en Europe permet de stationner l’équivalent de 2.000 kilomètres de files de véhicules. 

 

Par ailleurs, en 2018, Interparking a été la première entreprise en Belgique à contracter un crédit vert auprès de BNP Paribas Fortis. Si d’ici 2020, Interparking parvient à réduire son empreinte carbone par équivalent temps plein et sa consommation énergétique de respectivement 30% et 20%, l’entreprise bénéficiera d’une remise qui approchera les 10% sur le coût total de l’emprunt.

 

 

 

 

  

Our community:
Naturalogic
CO2 Label