Credible Climate Action
Menu

Vous êtes ici

La transition européenne vers l’énergie verte n’est pas seulement bénéfique pour le climat

01 / 2021

La transition européenne vers l’énergie verte n’est pas seulement bénéfique pour le climat

Une étude récente de l’Agence européenne pour l’environnement (AEE) montre que la part croissante de l’électricité renouvelable dans l’Union européenne atténue non seulement le changement climatique, mais bénéficie également à la qualité de l’air, de l’eau et du sol. Néanmoins, il reste du pain sur la planche pour atteindre les objectifs climatiques de Paris.

Tom Wolfs | 19 janvier 2021

En 2019, la part d’électricité verte dans le mix électrique européen s’élevait à quelque 34 pour cent : soit quasi un doublement par rapport à l’année de référence 2005. En outre, le charbon n’est plus la principale source d’électricité dans l’UE. Une bonne nouvelle pour le climat, comme l’indique la nouvelle étude de l'AEE. En effet, la transition vers les sources d’énergie renouvelable, telles que les panneaux solaires, l’énergie éolienne et la biomasse, a permis de réduire considérablement les émissions de gaz à effet de serre.

Avantages et inconvénients

La qualité de l’air, de l’eau et du sol dans l’UE bénéficie également de la transition de l’électricité grise vers l’électricité verte. Ainsi, l’étude démontre que sur l’ensemble de leur cycle de vie, l’impact des sources d’énergie renouvelable est inférieur en termes d’émissions de particules fines, d’enrichissement en éléments nutritifs des eaux douces et d’acidification des sols.

En revanche, les sources d’électricité renouvelable enregistrent de moins bons résultats en termes d’occupation des sols et de toxicité des eaux douces. Dans son rapport, l’AEE propose dès lors des actions ciblées dans le but de lutter contre les éventuels effets indésirables de la transition.

Parmi celles-ci, prêter une plus grande attention à la récupération des matériaux, dans le but d’économiser les ressources naturelles. Par exemple, dans les panneaux solaires mis hors d’usage, car l’extraction du cuivre, entre autres, pour la fabrication de ces panneaux va de pair avec une forte pollution environnementale.

Accélération requise

Malgré le doublement de la part d’électricité renouvelable, une forte accélération est requise de la part de l’UE dans le but de réaliser les objectifs de l’Accord de Paris sur le climat. Selon l’ONG Climate Action Network Europe, la production d’énergie verte devrait tripler dans les dix prochaines années pour contenir l’augmentation de la température terrestre sous les 1,5°C.

L’AEE elle-même fait remarquer que cette croissance est insuffisante pour réaliser la réduction de 55 pour cent des gaz à effet de serre à l’horizon 2030. Et qu’au même rythme, celle-ci ne suffira pas pour atteindre la neutralité climatique d’ici à 2050. À cet effet, la part d’électricité renouvelable devrait dépasser les 80 pour cent.

 

Sources : Susanova.be & European Environment Agency, Climate Action Network Europe

https://susanova.be/artikels/europese-shift-naar-groene-stroom-niet-alle...

https://www.eea.europa.eu/themes/energy/renewable-energy/impacts-of-renewable-energy-on-decarbonisation-and-air-quality

Our community: